Présentation

Une micro-crèche est une structure d’accueil pour les enfants âgés de 10 semaines jusqu’à l’entrée en maternelle.  

À la différence des crèches traditionnelles, elle se distingue par son effectif maximal de dix enfants, tous regroupés en une section unique, peu importe leur âge. 

L’amplitude horaire de la crèche Les petits chats’Meaux s’étend de 7h30 à 19h00 du lundi au vendredi inclus, à l’exception des jours fériés et des cinq semaines de fermetures annuelles. 

Le nombre restreint d’enfants accueillis donne à la micro-crèche Les petits chats’Meaux un caractère familial, chaleureux et sécurisant tant pour les enfants que pour leurs parents. 

Il garantit également une prise en charge et un suivi individualisé de l’enfant pour l’aider à acquérir son autonomie et à découvrir la vie en collectivité en toute sécurité affective et matérielle. 

La micro-crèche, lieu d’éveil, de socialisation et de stimulation a pour but d’aider l’enfant à s’épanouir et de lui permettre un développement harmonieux sur les plans physique, affectif et intellectuel. La vie collective favorise par la même la socialisation de l’enfant tout en développant son individualité et sa personnalité. 

La micro-crèche n’est pas un lieu où l’on dépose simplement son enfant, le temps de passage de chaque enfant, quelle qu’en soit la durée, constitue une étape importante de sa vie pendant laquelle se jouent les éléments de sa structuration individuelle. 

L’équipe a un rôle fondamental et il s’agira d’appréhender les différentes pédagogies, de s’en approprier collectivement et/ou individuellement les grandes lignes et de les adapter aux enfants dont nous avons la responsabilité, tout cela grâce à l’observation professionnel. L’équipe veille à répondre aux besoins fondamentaux de chaque enfant en fonction de son âge (sécurité physique et affective; espace et besoin psychomoteur; découverte et expérimentation). La micro-crèche a pour vocation d’offrir aux enfants un lieu où ils pourront s’épanouir dans un cadre sécurisant, riche en possibilités d’éveil tout en respectant leur rythme, leurs habitudes, leurs différences et le désir des parents et de l’enfant dans le respect du projet familial.  

Il s’agira d’apporter aux parents une aide effective dans leur fonction familiale à travers les échanges avec les professionnelles et les autres parents. Favoriser la communication, mettre en place des relations de confiance et encourager la participation des parents à la vie de la micro- crèche, sont autant de clés nécessaires à la réussite du soutien à la parentalité tout en sachant que le parent est le principal éducateur de son enfant. 

– I – Les principaux objectifs de la structure

La structure s’engage, au-delà de l’aspect garde d’enfant, d’accompagner les parents dans leur projet éducatif propre et représente un réel soutien à leur parentalité. La communication avec les parents et avec l’enfant sont donc au cœur de l’organisation.  

La micro-crèche s’engage à respecter une charte de conduite favorisant les principaux aspects suivants :  

• chaque enfant a son rythme propre et l’équipe éducative s’attachera à le respecter en accord avec le projet éducatif des parents
• l’enfant est accompagné dans l’acquisition de la propreté et de l’autonomie
• le personnel met au centre du processus l’enfant: il a pour consigne d’être constamment à son écoute, de respecter ses envies et de l’accompagner dans son processus d’évolution

II – L’accueil

1 – L’adaptation progressive

Tout enfant qui commence à fréquenter un nouveau milieu de garde vit une transition, il passe d’un milieu connu et sécurisant: son foyer, à un environnement inconnu et imprévisible: son milieu de garde. Pour que l’enfant se sente à son aise au sein de la micro-crèche et pour qu’il vive au mieux la séparation avec ses parents, la période d’adaptation est indispensable. 

Elle facilite l’intégration de l’enfant au sein de la structure. C’est une période essentielle pour permettre :

• à l’enfant de faire connaissance avec la micro-crèche, son organisation du temps et des espaces, avec les autres enfants et l’équipe.
• à l’équipe de faire connaissance avec l’enfant et sa famille, d’obtenir des informations sur ses habitudes, ses goûts, son sommeil…
• aux parents de faire connaissance avec la micro-crèche, les autres enfants, leurs familles et le personnel.

Lors des premières rencontres, les parents et l’enfant seront accompagnés afin de leur donner des repères, d’établir une relation de confiance avec la professionnelle présente et avec ce nouvel environnement (présentation de l’équipe, de la structure, des copains, des jouets…etc).

Un rendez-vous sera pris avec le personnel encadrant (qui accompagnera l’enfant et ses parents au cours de la période d’adaptation) pour convenir avec les parents d’un temps d’adaptation personnalisé et progressif afin de préparer la séparation. Pour les enfants accueillis de façon occasionnelle, ces temps seront plus courts mais privilégiés. Les informations échangées seront consignées sur une fiche d’adaptation personnelle et assureront ainsi une continuité dans l’accompagnement de l’enfant en complément de la fiche d’habitude de vie de l’enfant remplie par les parents. Période d’adaptation « type » sur une semaine (avec possibilité de modification en fonction des réactions de l’enfant), elle se déroule sur 5 journées consécutives dont les principales étapes sont les suivantes : 1er jour: Les parents viennent sans temps établi et font la connaissance des lieux et l’enfant est accueilli avec ses parents. Le binôme parent-enfant prendra le temps nécessaire à une séparation en douceur.

2ème jour: Accueil de l’enfant et 1 heure de séparation 

3ème jour: Prise du biberon ou du repas qui peut être donné par la famille

4ème jour: Repas et premier temps de repos

5ème jour: Petite journée avec repas et temps de repos Tout au long de la semaine, l’équipe évalue l’intégration de l’enfant dans la structure avec la famille et propose d’autres séances en cas de besoin. Les modalités d’organisation de cette période sont définies par le personnel encadrant et les parents. Le bien être de l’enfant dépend de la nature des liens qui vont se nouer dès les premiers instants entre lui et l’équipe. Les parents ont libre accès dans la structure et bien souvent le dialogue et la confiance se mettent en place durant ces moments passés ensemble… Nous travaillerons sur l’importance de l’objet transitionnel et de sa mise à disposition.

2 – L’accueil des enfants et de leur famille au quotidien Accueil du matin :
C’est un temps de transition entre la famille et la micro-crèche et un temps privilégié d’échanges et de transmissions. Pour cela, un membre de l’équipe se détache du groupe pour venir accueillir chaque enfant personnellement. 

La qualité des relations entre les parents et le personnel est essentielle ceci, afin de connaître le contexte familial de l’enfant et de s’adapter à ses besoins spécifiques. Les informations recueillies permettront aux professionnelles de comprendre le comportement physique et affectif de l’enfant sur la journée (exemple: le recoucher s’il a peu dormi la nuit). L’accueil du soir :
C’est un moment de retrouvailles entre les parents et leur enfant. Lors de l’arrivée des parents, une professionnelle se rendra disponible pour accompagner les retrouvailles. Les professionnelles échangeront ensuite sur le déroulement de la journée (jeux, repas, sieste, soins…).  

III – Les repas

Les repas sont des temps privilégiés de partage, de convivialité, de socialisation, de découverte, de plaisir, d’apprentissage et de détente. Ils permettent de favoriser l’apprentissage:

• de la communication, de la prise de parole
• des règles d’hygiène: se laver les mains, s’essuyer la bouche…
• de l’autonomie: préparer sa serviette, aider à mettre la table, manger tout seul en regardant faire les plus grands
• des règles de politesse: dire merci, s’il vous plait, rester assis, attendre son tour
• de la découverte des saveurs, du goût, des couleurs, des textures…

IV – Le sommeil et le repos

Le temps de sieste ou de repos est un temps essentiel pour le développement de l’enfant. Chaque individu a son rythme biologique. Il est donc fondamental de respecter les particularités de chaque enfant. Ainsi, les couchers et les levers se font en fonction de chaque enfant. Au-delà de 18 mois, une sieste sera proposée après le déjeuner dans le dortoir des grands. Chaque enfant disposera d’une couchette, installée toujours à la même place, marquée à son nom, avec son drap et sa turbulette ou couverture. L’enfant doit se sentir en sécurité pour «atteindre» le sommeil. Aussi, les habitudes sont respectées (façon de dormir, doudous, etc.). Avant le coucher, le personnel veille au retour au calme pour faciliter l’endormissement: lecture d’une histoire, musique douce… Les enfants seront accompagnés et endormis par une professionnelle. Il sera encouragé à participer à l’habillage et au déshabillage. Des lits à barreaux sont installés dans le dortoir pour les touts petits.  

V – L’apprentissage

1 – La propreté
Les soins d’hygiène seront prodigués autant de fois que nécessaire. Chaque enfant disposera de son propre linge de toilette (gant et serviette) fourni et entretenu par la structure. C’est à travers l’observation et le dialogue (enfant, famille, équipe) que sera perçue la maturité de l’enfant nécessaire à cet apprentissage. Les échanges entre la famille et les professionnelles seront nécessaires afin d’installer une cohésion entre maison et lieu d’accueil.
Des pots, un petit WC et un petit lavabo sont à disposition afin que l’enfant puisse en disposer librement. L’acquisition de la propreté se fait d’abord à la maison, sauf si l’enfant en fait lui même la demande. 2 – L’acquisition de l’autonomie La base de l’acquisition de l’autonomie pour un enfant est la sécurité. On distinguera la sécurité affective : verbalisation des émotions, paroles rassurantes et encourageantes, outils éducatifs adaptés et la sécurité physique : jeux axés sur la psychomotricité en cohérence avec le niveau de développement de l’enfant, espaces étudiés pour permettre à l’enfant de tester ses limites corporelles en toute sécurité…
Ces deux éléments sont un facteur considérable dans l’accompagnement de l’enfant, à tous les niveaux. Cet accompagnement ne peut se faire sereinement sans un travail conjoint entre parents et professionnels. En effet, il est essentiel que ces deux acteurs engagent un réel partenariat pour permettre à l’enfant de se sentir appuyé dans sa démarche.

VI – Les activités

1 – L’éveil

La crèche est un lieu où l’enfant peut profiter d’activités variées lui permettant de faire différentes expériences, découvertes et de s’ouvrir sur le monde qui l’entoure.
Le jeu est essentiel au bon développement de l’enfant et dans la construction de son individualité et personnalité. L’activité permet de comprendre le monde extérieur et de traduire ses émotions.
Toutes les actions de la journée sont sources d’activité. Par exemple: se laver les mains, manger, se déshabiller, ranger les jeux… Notre rôle est de mettre à disposition du jeune enfant un environnement, un espace lui permettant d’explorer, d’expérimenter, de se construire et de jouer.
Les professionnelles proposent une diversité d’activités poursuivant un objectif pédagogique, adapté à chaque stade de leur développement. Activités proposées aux petits:
Les tapis et autres coins douillets permettent aux jeunes enfants de se mouvoir à leur rythme. Les tapis d’éveil, les jouets et les livres en tissus mis à disposition stimulent leurs sens et leur permettent de faire leurs premières expériences, accompagnés pas l’adulte. Pour les plus aventuriers, et lorsqu’ils font leurs premiers pas, ils s’agrippent, grimpent, rampent et s’entraînent avec un structure de motricité adaptée.
Le bébé au sol, dans un espace sécurisé et en motricité libre est capable de faire ses propres expériences (Rampe, attrape ses pieds, se retourne…) Activités proposées aux moyens:
Les enfants à cet âge sont curieux, ils déménagent leur espace. Ils explorent et expérimentent leur environnement au travers de jeux tenus à leur disposition. Ils choisissent librement leur support de jeu. Par ailleurs l’aménagement de l’espace permet aux enfants de passer librement et à leur rythme d’un jeu à un autre.
En outre, des activités dites plus cadrées sont mises en place: pâte à modeler, peinture, jeux de transvasement. Celles-ci permettent à l’enfant d’expérimenter des matières et d’entretenir leur créativité. De plus, ces activités en groupe leur permettent de se retrouver, ceci favorisant l’apprentissage de la collectivité. Ses activités permettent de répondre à la soif de découverte de l’enfant. Activités proposées aux grands:
Les plus grands exercent leur agilité en jouant avec des puzzles, des jeux de construction, pâte à modeler, crayons, peinture, collage…
Par ailleurs, l’espace est aménagé avec de petits coins « jeux libres », parmi eux les jeux symboliques (coin cuisine, motricité, coin voitures) entretenant la créativité, l’imagination, les interactions, l’imitation et la communication verbale.

Toutes ses activités vont permettre de développer aussi sa concentration, sa confiance en soi. La grande surface dont dispose la micro-crèche Les petits chats’Meaux nous permet de disposer d’un espace de motricité ainsi que d’un jardin arboré clos et sécurisé. L’ensemble de ces activités favorisent le développement physique et participent à l’évolution harmonieuse des fonctions relationnelles et sensorielles de l’enfant.
Enfin, chaque matin et lors des temps calmes, nous nous retrouvons enfants/professionnelles autour d’un temps chansons ou lecture consacré au plaisir de se retrouver.

2 – L’extérieur

Les petits chats’Meaux est agrémentée d’un jardin, idéal pour les activités extérieures. L’environnement extérieur est source d’éducation. Il permet le développement de nouvelles compétences et apporte également de nombreux bienfaits pour l’enfant comme des bienfaits physiques:

– Effet positif sur le sommeil, l’appétit

– Le développement du système immunitaire

– Le développement de l’habilité motrice

Des bienfaits cognitifs:

– Découverte et observation

– Essor de la créativité

Des bienfaits affectifs:

– Développement de la motricité

– Développement de l’autonomie

L’équipe pourra organiser des repas extérieurs, des gouters dehors, l’extérieur doit être vu comme un lieux de vie.

3 – Les animations et les fêtes

En fonction du calendrier des fêtes, l’équipe travaille à des projets d’animation autour d’un thème (noël, pâques, fête des mères et fête des pères halloween,…). Les fêtes rythment la vie à la micro-crèche et sont aussi un support pédagogique pour aider l’enfant à se repérer dans le temps, aborder les saisons… mais également une occasion de bien s’amuser et de vivre des temps exceptionnels qui sortent du quotidien habituel. Les anniversaires des enfants sont aussi fêtés à la micro-crèche et un goûter amélioré est servi.

4 – Les ateliers parent/enfants

Ces ateliers proposent aux parents de participer à un atelier créatif ou moteur avec les enfants. Nous avons le souhait d’intégrer les parents dans la vie de la micro-crèche et ainsi multiplier les rencontres et les échanges entre parents et professionnels.

5 – Les intervenants

extérieurs Afin d’améliorer certains projets d’animation, la micro-crèche peut solliciter des intervenants extérieurs. Ils enrichissent le travail de l’équipe en apportant leur savoir-faire et leurs techniques (marionnettiste, conteuse, musiciens…). Ce sont des personnes qualifiées et compétentes qui ont toute l’expérience nécessaire de la petite enfance.

6 – Les sorties

Il sera envisagé d’établir des partenariats (école, Ferme, centre de loisirs…) pour organiser des échanges et des sorties. 
L’objectif sera de permettre une découverte du milieu dans lequel l’enfant évolue pour lui permettre de mettre en pratique ses compétences et d’en développer de nouvelles. Exemples : exploration sensorielle à travers la découverte d’un milieu naturel proche, visite d’une boulangerie, du marché, exploration d’une bibliothèque, participation à un spectacle en période de Noël… En fonction du temps et des agendas culturels des communes, les enfants iront au parc, voir des animaux, jouer sur les structures extérieures (toboggans, balançoires), assister à des spectacles… 

VII – Une journée « type »

La journée d’un enfant à la micro-crèche s’articulera de la manière suivante :

8h00 : Accueil individuel de l’enfant et échanges avec les parents (santé, humeur, appétit, envies du moment…).

10h00 :  Activités en groupe(s) pour les plus grands: activité manuelle, motricité, jeux libres ou guidés.

11h00 : Temps calme, relaxation, chants, lecture.

11h30 : Repas pris tous ensemble, échanges individuels, respect des goûts et contraintes alimentaires de chacun.

12h30 :  Temps de relaxation, de détente ou de sieste en fonction des besoins de chacun. Rituels d’endormissement.

15h30 :  Jeux libres pour les plus grands (matériel pédagogique varié en libre accès). Accompagnement de chacun vers la découverte de soi et de l’autre à travers le jeu.

16h30 : Pause goûter en groupe.

17h30 : Regroupement pour un temps calme : découverte des livres, lecture de comptines…temps d’échanges et de partages avec les enfants.

18h00 : Transmission aux parents des informations clés et temps forts de la journée.

18h30 : Fermeture des portes

Chaque enfant a son rythme propre et l’équipe éducative s’attachera à le respecter. Il est important que toute information relative à ce rythme ou tout changement soit notifié par les parents à l’équipe pour que celle-ci puisse se positionner au plus près des besoins de l’enfant. Le rythme biologique de l’enfant sera préservé et l’enfant aura ainsi une continuité entre la maison et la crèche. L’équipe s’attachera à accorder autant d’importance aux moments d’éveil du tout petit (jeux avec l’adulte, éveil sensoriel, temps d’échange…) qu’à ceux des grands, même si ces temps d’éveil sont perçus et vécu tout à fait différemment.

VIII – L’accueil des enfants atteints d’un handicap ou d’une maladie chronique

L’accueil d’un enfant atteint d’un handicap ou d’une maladie chronique est soumis à la décision de la directrice et du gestionnaire, tout comme les autres. Cependant, il nécessitera des informations complémentaires. Afin de mieux appréhender la situation, les parents seront invités à rencontrer préalablement la directrice ainsi que le gestionnaire. Cette rencontre doit permettre de prendre connaissance d’un maximum d’informations sur l’enfant. La présence du médecin traitant, ayant rédigé un certificat médical de non contre-indication à l’entrée en collectivité, est nécessaire. Le cas échéant, il participera à la mise en place d’un Projet d’Accueil Individualisé. Le médecin référent de la structure émettra un second certificat médical de non contre-indication à l’entrée en collectivité. En cas de refus du médecin référent, l’accueil de l’enfant ne pourra être assuré. Si le gestionnaire et la directrice estiment que l’équipe et/ou la structure ne permettent pas l’accueil de l’enfant dans les conditions optimales de sécurité, de qualité des soins et d’attention nécessaire à son bien-être et à son épanouissement, le gestionnaire se réserve le droit de refuser l’accueil de l’enfant. Pour que l’accueil de cet enfant soit une réussite, il faudra l’adhésion de l’ensemble de l’équipe à son projet d’accueil. La participation active des parents est recommandée. Des rencontres régulières seront organisées entre la famille, les équipes s’occupant du suivi de l’enfant et la directrice afin d’évaluer le projet d’accueil de l’enfant et d’améliorer sa prise en charge.